Challenge 5 jours allemand : Bilan ?>

Challenge 5 jours allemand : Bilan

Cette semaine, de lundi à Vendredi je me suis lancé un challenge : 5 jours allemand.
Il consistait à prendre 45 minutes de cours de conversation tous les matins (c’est à dire parler seulement allemand) et réviser les mots et phrases appris pendant ce cours sur Mermrise. Je prenais les cours de conversation sur Italki
J’ai volontairement décidé d’un challenge facile. Mon objectif était de ne pas manquer un seul cours un seul jour et d’arriver à faire une heure de conversation vendredi soir.
À la base j’avais prévu de pouvoir me présenter et parler de ma vie sans trop de difficultés avec mon tuteur mais il s’est trouvé qu’on a beaucoup plus parlé de mon travail en ce moment. J’avais vraiment envie de parler et c’est très important en cours de conversation. On a beaucoup plus envie de parler si le sujet nous intéresse personnellement.
Qu’est ce que ce challenge m’a appris ?
Pendant cette semaine, j’ai appris qu’il fallait mieux se fixer des petits objectifs et des petits challenges qu’un gros. 1h par jour d’allemand en plus des autres langues avec une semaine super stressante, un manque de sommeil et pas assez de temps ça devient tout de suite difficile.
Quand on se lance un défi, qu’on essaie de créer une nouvelle habitude ou qu’on fait un challenge on a tendance à penser qu’il n’y aura pas d’imprévus ou de moments difficiles. Pourtant il faut clairement y penser en amont. Il faut définir un minimum dans le challenge, et s’y tenir.
Ecrire ce blog m’a beaucoup stimulé pour ce challenge. Je me suis dit que je ne voulais pas laisser tomber (même si en 5 jours c’est assez facile de tenir) juste pour ne pas perdre la face. Cependant je pense que c’est important de ne pas toujours partager les défis qu’on se lance. Certaines personnes nous attendent au tournant et, en cas d’échec se font un plaisir de nous rappeler (pas forcément directement ou volontairement) à quel point le défi était impossible et nos chances étaient basses.
Au niveau de l’apprentissage de l’allemand, j’ai beaucoup appris. Du moins j’ai augmenté mon savoir-faire. Il y a des choses que je savais déjà mais que je n’avais pas pris l’habitude de pratiquer. Comme les règles de syntaxe ou les déclinaisons des pronoms.
La barrière est 80% psychologique. J’ai galéré le lundi matin pour parler. J’avais juste pas envie je ne savais pas quoi dire et à chaque fois que je commençais une phrase je me rendais compte qu’elle était fausse. Et puis puisque j’étais là et que je ne pouvais pas m’en aller,  j’ai continué à faire de la quantité. Quand je parlais, mon « prof » écrivait la phrase sur skype en même temps pour la corriger.
Mes principales erreurs venaient d’un manque de vocabulaire, d’erreurs de grammaire « classiques » pour mon niveau et de la syntaxe. Ceux qui apprennent l’allemand comprendront le problème avec la syntaxe.
Vendredi soir j’ai eu mon dernier cours « test »
Est-ce que j’ai atteint mon objectif ?
On va dire oui. Disons qu’on a pas pratiqué la présentation et tout ça mais on a beaucoup parlé de choses plus compliquées, comme sur quoi je travaillais en ce moment et les problèmes que j’ai eu au travail.
Techniquement mon niveau a fait un bond en avant, surtout au niveau de la confiance pour parler.
Mais il faudrait que j’aie une conversation avec quelqu’un que je ne connais pas en allemand pour me présenter et voir si je suis capable de faire ça correctement.
Comment apprendre 2 fois plus vite en 80% moins d'efforts
Challenge Allemand en 5 jours, Jour 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *