Comment apprendre 2 fois plus vite en 80% moins d’efforts ?>

Comment apprendre 2 fois plus vite en 80% moins d’efforts

Le titre est accrocheur ? En fait la réalité est pire. On peut apprendre 5 à 10 fois plus vite que la moyenne en 80% moins de temps et d’efforts. Je vais vous expliquer comment j’ai fait.
Comme vous le savez je suis passionné par l’apprentissage des langues
Depuis à peu près 3 ans je me passionne pour l’apprentissage efficace des langues. J’ai lu des tonnes de livres, utilisé des tonnes d’applications, des tonnes de méthodes audio … la plupart de ce que j’ai pu lire et voir était excellent. Alors j’ai essayé de mettre en pratique ce que j’apprenais
J’ai essayé les meilleures méthodes, les meilleures ressources, les meilleures applications …  mais je passais toujours d’un outil à l’autre. J’essayais d’utiliser le meilleur pour chaque compétence, pour chaque catégorie.
Au final je m’éparpillais, je perdais du temps à toujours changer d’outil et j’avais des marque-pages dans plein de méthodes différentes, des centaines de mots à réviser dans des applications différentes.
J’étais toujours attiré par le nouveau truc, la nouvelle appli ou même carrément par une nouvelle langue. J’avais toujours l’impression qu’une nouvelle méthode allait tout changer. Au final, même si la nouvelle méthode était géniale, elle ne faisait que s’ajoutait aux outils que je parcourais de temps en temps.
J’ai décidé d’arrêter de vouloir tout faire, Il y a un an j’ai décidé de me « concentrer » seulement sur deux langues : l’allemand et le russe. J’ai utilisé Mosalingua, Anki, Pimsleur, Michel Thomas, Harraps, assimil, Italki, Memrise, Duolinguo, regarder des séries, écouter des podcasts, utiliser des livres de grammaire … Bref je voulais tout utiliser.
Et pourtant je n’avançais pas. Après plusieurs mois je n’obtenais pas les résultats que je voulais. Pour plusieurs raisons :
La première c’est qu’il m’était devenu impossible de me concentrer.
Je devais toujours penser à où je m’étais arrêté, comment jongler entre tout ces outils, comment gérer mon temps pour apprendre avec tous ces trucs. Passer d’une méthode à l’autre fait perdre du temps et de la concentration. Ma façon d’apprendre n’était pas claire. Dès qu’une leçon s’avérait un peu trop difficile, j’ouvrais une autre méthode. Mon attention glissait facilement vers la nouveauté et je ne passais pas les obstacles comme je le voulais. Pire, j’avais pris l’habitude de jeter de l’argent à mes problème d’apprentissage. Je commençais à me culpabiliser, à avoir honte de ne pas progresser.
La deuxième c’est que j’oubliais ce que j’apprenais
Changer de méthode ou d’outil fait qu’on ne révise pas ce qu’on a appris avec chaque outil. Si je fais 10 leçons sur assimil puis que je passe à une autre méthode je vais probablement oublier une bonne partie de ce que j’ai appris avec assimil. C’est comme si on voulait créer un potager et qu’on plantait des nouvelles plantes en laissant mourir les anciennes, sans les arroser. Pareil pour les applications de vocabulaire. Pour qu’un mot soit vraiment dans votre mémoire à long terme il faut le réviser régulièrement pendant plusieurs mois. Quelques secondes à chaque révisions. En changeant d’applications pour le vocabulaire, on ne permet pas la révision régulière des mêmes mots et on les oublie très vite.
J’ai décidé de changer cette situation. Le désordre m’angoissait, je me sentais nul de ne rien arriver à faire même avec les meilleures méthodes. Je me disais que de toute façon je n’étais pas bon pour apprendre…
Et puis j’ai revu la règle de Pareto, une règle découverte par un économiste Italien. Voici ce que dit cette règle : 20% des actions provoquent 80% des conséquences.
C’est une règle souvent utilisée dans le monde de l’économie ou de la gestion. Elle s’avère assez fiable. Par exemple : 20% des plus riches détiennent 80% de la richesse mondiale. Vous utilisez 20% de vos vêtements 80% du temps. Parfois l’écart est encore plus large. Pour une langue on peut considérer que 10% du vocabulaire total couvre 90% du vocabulaire utilisé quotidiennement.
Bref cette règle permet de faire le ménage rapidement et de se concentrer sur l’essentiel.
J’ai regardé ce qui m’apportait le plus de résultats dans l’apprentissage des langues :
Les 20% des outils qui apportent 80% des résultats :
Memrise et Italki sont les outils qui me font le plus progresser. Memrise peut être ennuyeux au début, Italki c’est parfois un budget (même si les prix sont très bas). Mais ces deux outils m’ont toujours apporté le plus de résultats. J’ai souvent négligé Italki par peur de la conversation. Oui, se retrouver face à face avec quelqu’un qui nous corrige nos erreurs c’est douloureux. Il faut juste prendre l’habitude. J’en parlerai dans un autre article.
L’utilisation unique de Memrise (comme n’importe quelle application avec des flashcards et un bon système de répétition espacé) permet de centraliser son apprentissage du vocabulaire sur un seul outil. Donc de toujours réviser le nécessaire chaque jour, sans oublier.
J’ai toutefois fais l’erreur de me disperser (encore une fois) DANS Memrise. J’ai étudié différentes « leçons » dans memrise sans réviser ce que j’avais appris. Je suis en train de corriger cette erreur.
Les 20% de vocabulaire qui sont utiles 80%
Pour ça, la règle commence à être assez connue : les 1000 mots les plus courants d’une langue couvrent 70 à 80% des fréquences. C’est à dire que si vous connaissez les 1000 mots les plus courants en espagnol, vous reconnaîtrez 80% des mots dans un article de journal, un film ou une conversation. Quand on sait qu’il y a à peu près 100 000 mots par langue, c’est une économie de temps. Pas du 80/20, pire : 1% des mots couvrent 80% des fréquences.
Bref n’apprenez pas le dictionnaire dans l’ordre alphabétique par coeur (certains le font)
J’utilise Memrise pour le vocabulaire. Je révise ou j’apprends des mots chaque jour dans chaque langue. En général ça me prend 3 à 5 minutes. J’obtiens plus de résultats qu’avant. Parce que je me concentre sur ce qui est utile tout de suite (phrases et mots les plus fréquents) et que je le révise chaque jour. Bien sûr c’est un apprentissage très lent. Mais le but est de ne pas oublier ce que j’apprends. Au lieu d’apprendre 20 mots par jour et de me souvenir de 0% après 3 mois, j’apprends 5 mots par jour et je m’en souviens à 100% pour toujours.
Les 20/80 pour la grammaire :
La grammaire sert à aider à comprendre la logique d’une langue. Elle n’est pas indispensable pour apprendre à parler une langue. Ce qui m’a toujours le plus aidé c’est de lire les règles de grammaire quand je veux comprendre quelque chose de précis. Pourquoi certains verbes finissent par -у à la première personne du singulier et d’autre en -ю ? (en russe) je regarde si il y a une règle, sinon, tant pis.
Ce qui m’aide le plus pour la grammaire c’est de voir un point de grammaire après l’avoir utilisé. Pour ça j’apprends des phrases courtes par coeur, et ensuite je regarde la grammaire utilisée. Ce verbe est suivi du génitif ? Ce nom est-il irrégulier ? Si il y a une règle de grammaire pour expliquer ça je n’apprends pas la règle, j’essaie simplement de la comprendre et je retiens la phrase d’exemple.
Les 20/80 pour la motivation :
– Avoir une routine ultra-simple, impossible à manquer. Qui est censée ne jamais s’arrêter
En gros c’est ça. La simplicité de ce que j’ai décidé de faire est encore plus radicale :
 » Chaque jour, pour chaque langue que j’apprends, faire 1500 points sur memrise. « 
1500 points sur memrise pour chaque langue, chaque jour. J’en parlais au dessus, ça fait 3 à 5 minutes par langue et par jour.
– Bloguer sur l’apprentissage des langues. Un engagement public (même si au moment où j’écris ces mots il n’y a pas encore grand monde) permet d’être plus motivé. Nous humains sommes des être sociaux, la pression du groupe un truc de motivation qui marche toujours. Jetez moi des pierres par email si je ne révise pas tous les jours, merci.
– Me lancer des challenge sur des courtes durées. J’ai parlé de mon petit challenge pour l’allemand sur ce blog et je parle en ce moment de celui pour le hongrois. C’est très motivant de se lancer un défi clair et de l’atteindre en peu de temps. C’est très bon pour l’égo et ça permet de casser la routine.
Les résultats sont surprenants.
Pour la première fois en 3 ans d’apprentissage autonome des langues je suis confiant sur ce que j’apprends. J’ai confiance dans mon système. Oui, utiliser Assimil chaque jour me donnerait plus de résultats en russe. Oui, parler Allemand chaque jour avec ma copine ou quelqu’un d’autre me donnerait plus de résultats.
Oui, ça c’est plus efficace, oui ce livre est mieux, oui il y a des méthodes plus efficaces … Si on a le courage de les suivre.
Mais je ne les fait pas. Et je me suis culpabilisé pendant des mois de ne pas faire ce qu’il faudrait que je fasse.
Il s’avère que je passe 3 à 5 minutes par jour sur chaque langue. Mes résultats dans chacune des langues ont été au rendez-vous.
J’ai surtout amélioré ma capacité à me concentrer totalement. Je fais tous les jours la même chose, sans aucune exception. Ma routine est devenue solide et facile. J’ai développé ma capacité à mémoriser des mots, par exemple en utilisant des moyens mnémotechniques.
Je suis sûr de mes acquis parce qu’ils sont maintenant dans ma mémoire à long terme, et je sais que je les réviserais au bon moment.
Le mieux c’est que cette routine ne me demande plus d’effort. C’est comme me brosser les dents ou me faire à manger. Ça fait partie de la journée, des choses à faire. Et j’oublie presque que j’apprends les langues parfois. Je me souviens de la tête de ma copine quand j’ai commencé à parler allemand en étant à l’aise avec ses copines. Elle avait l’habitude de me voir galérer à parler. Même moi en parlant j’étais surpris, je n’avais pas vraiment pratiqué intensivement. Juste 5 minutes par jour depuis quelques mois.
Comment mémoriser de 2 à 5 fois plus vite
Challenge 5 jours allemand : Bilan

4 réactions au sujet de « Comment apprendre 2 fois plus vite en 80% moins d’efforts »

  1. Bonjour,

    C’est un très bon article. J’aime bien les articles de ton blogs (c’est la 2ème ou 3ème fois que j’y reviens). Continus!

    Pour ce qui est des langues, je suis entièrement d’accord avec ton approche, en partculier pour la loi de Pareto, je m’étais fais la même réflexion.
    Et je souffre des même problèmes d’apprentissage que toi, donc c’est assez marrant de te lire.

    Xavier

  2. Bonjour Cher inconnu.

    Félicitations pour ce blog. Très encourageant. Serrons-nous les coudes !

    Tout apprentissage devient passionnant à partir du moment où l’on sait comment l’aborder et ce pour quoi on le fait….

    Bonne continuation.

    Marie-José

  3. En ce moment, je me remets simplement à l’anglais et pour moi ce n’est pas une mince affaire (j’ai plus de facilité pour les langues latines) mais cette fois-ci je l’aborde du bon côté.
    Tes articles sont très inspirants !

    Et surtout oui ne pas s’éparpiller….

    A bientôt

    Marie-José

    1. Bonjour Marie-José. Courage avec l’anglais, je vous comprends ça peut être difficile surtout qu’il y a souvent une pression extérieure pour apprendre cette langue (on le fait parce qu’il faut le faire, pas parce que c’est la langue qu’on veut vraiment apprendre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *