Nouveau challenge : 100 mots pour vivre en chinois, en 30 jours ?>

Nouveau challenge : 100 mots pour vivre en chinois, en 30 jours

Nouveau challenge : apprendre 100 mots de Chinois pour le quotidien en 1 mois, et les maîtriser au cours de l’année.

Comme vous le savez peut être j’ai emménagé ici à Budapest avec un colocataire Taiwannais. En fait, il a grandi en Afrique du sud et a deux langues maternelles : l’anglais et le taiwannais.

On s’était rencontré en Russie où on était étudiants ensemble, étant donné qu’on a le même style de vie et qu’il voulait venir vivre en europe pour un peu découvrir, on a décidé de se mettre en colocation ici à Budapest.

Bref en ce moment il a une copine de Taiwan qui reste chez nous. Elle va rester 3 semaines. Du coup, ça parle chinois ici. Et ça m’a fait remarquer que c’était une opportunité en or pour apprendre cette langue.

Apprendre une langue en parlant en 1à1 c’est super efficace. Mais quand c’est un trio avec 2 natifs c’est encore mieux.

D’abord parce qu’on a deux profs au lieu d’un. 2 fois plus d’occasion de parler, 2 fois plus de sujets…

Et surtout parce qu’on est constamment en train d’écouter un dialogue, dans lequel on peut s’incruster facilement.

C’est comme regarder un film mais où on peut interragir à tout moment

John (mon coloc) m’avait déjà appris quelques trucs en chinois. Il sait facilement expliquer et me dire ce qui peut me faire parler comme un natif et pas comme un livre. Du coup je copie sa façon de parler et je crois que ça marche.

La prononciation du chinois est particulièrement difficile et nécessite beaucoup d’attention, du moins au début. Je ne suis pas expert mais j’ai l’impression que c’est un truc qu’il ne faut pas louper.

Mon intention est d’apprendre à parler le chinois dont j’ai besoin au quotidien, donc je laisse de côté la lecture et encore plus l’écriture. Peut être un jour j’apprendrais ça.

Lire et écrire une langue n’a pas de corrélation directe avec le fait de savoir la parler. John lui même n’a jamais sû proprement lire ou écrire le chinois avant de déménager à Taiwan il y a 7 ans. C’était pourtant sa langue maternelle, celle qu’il parlait chaque jour avec ses parents en Afrique du Sud

Je vais donc me lancer un petit défi : apprendre 100 mots en chinois pendant le mois de Juillet pour être capable de parler en chinois pour les petites choses du quotidien avec mon coloc. Et aussi bien sûr les invités qui seront là.

Le chinois n’ayant pas de déclinaisons et une grammaire assez simple, il me semble que c’est une bonne option de se concentrer sur une quantité de vocabulaire plutôt que de temps de conversation.

Pour réaliser cet objectif :
John m’a déjà créé un deck memrise avec audio. J’apprends les mots en chinois en pinyin avec la prononciation, le caractère apparaît mais je ne m’y intéresse pas pour l’instant.

Pour l’instant j’ai appris 40 mots et je compte bachoter un peu pour arriver à 100 avant la fin du mois. Le reste sera surtout de la pratique orale au quotidien.

L’objectif est aussi d’être capable de maîtriser parfaitement ces petites expressions en les répétant et améliorant constamment au fil de l’année. Si j’obtiens une phonétique et une façon de parler presque native sur 100 mots, il y a fort à parier que je puisse étendre facilement à 1000 ou 2000 mots. Mais pour ça on verra plus tard.

Ce petit challenge tombe à pic aussi parce que j’arrive à la fin de mon challenge pour le hongrois et je n’ai pas la motivation et l’énergie de continuer à me pousser comme ça encore un mois. J’ai besoin de temps pour continuer à revoir ce que j’ai appris en hongrois, ce qui n’est pas facile.

Des conseils pour m’aider à apprendre le Mandarin ? Laissez un commentaire 🙂

Comment apprendre une langue en 20 heures ? (partie 1)
Comment créer une habitude d'apprentissage indestructible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *